Vous êtes ici
Accueil > Cinéma & Séries > Fiche Série – Godless

Fiche Série – Godless

Note: 8.6Notes Culture Geek

Godless netflix

« Frank Griffin, un hors-la-loi semant la terreur dans l’Ouest américain des années 1880, traque Roy Goode, son ex-partenaire, devenu un ennemi. Durant sa quête, il se retrouve à La Belle, Nouveau Mexique – une ville entièrement bâtie et régie par des femmes. » © AlloCiné

 

 

 


Fiche série

Créateur: Scott Frank
Acteurs principaux: Jack O’Connell, Michelle Dockery, Scoot McNairy
Nombre de saisons: 1 (7 épisodes)
Format: 60 minutes
Date de première diffusion: 2017
Nationalité: US

Genre

  • Drame
  • Western

Statut France

Fiches Séries Terminées


Avis

Une série Western ! Si, si, c’est vrai ! Enfin, plutôt une minisérie, malheureusement, mais c’est toujours ça ! On avait déjà évoqué notre amour pour ce genre dans notre critique de Westworld, et on n’a pu que se jeter sur Godless dès sa sortie ! On est en droit d’affirmer que nous avons là une très belle revisite des classiques de l’époque, un bon vieux Western qui dure 9 heures, avec ses schérifs, ses brigands, son lonesome cowboy, ses pistoleros as de la gâchette, ses combats de rue au Colt ou à la Winchester, ses courses poursuites à cheval, ses indiens, etc. Alors attention, cette série est à voir absolument pour les fans du genre, mais elle pourra décevoir certain sériephiles car, comme dans la plupart des westerns, on a quelques passages plus ou moins réalistes ! Nous, nous avons adoré ce petit bijou ! L’avantage d’un western qui dure aussi longtemps, c’est qu’on a des personnages construits, travaillés et profonds. Le revers de la médaille est qu’on a assisté à quelques longueurs (en même temps on était trop impatient de connaitre le dénouement, donc tout est relatif).

Le scénario est original car plus complexe que prévu, même si à la base c’est l’histoire d’une bande de salopards sanguinaires qui cherchent à se venger. Mais on a d’autres éléments intéressants, la veuve qui doit s’en sortir toute seule dans son ranch isolé, un univers violent et impitoyable qui est venu à bout de tous les hommes de la ville de La Belle, laissant les femmes se débrouiller dans ce No Man’s Land (on évoque rapidement la place de la femme dans la société, un brin de féminisme mais sans aller trop loin), Les Femmes de La Belle, Godlessun shérif en quête de son charisme d’autrefois, etc. On a vu beaucoup de personnages secondaires qui auraient pu être exploités différemment, ou qu’on aurait voulu voir réaliser des actes héroïques, qui finissent six pieds sous terre en un éclair de violence inattendue. C’est ce qui fait également la force de l’intrigue : le grand méchant truand, capable de raser une ville de la carte sans laisser de survivant, a un coté doux et bon, presque attachant, ce qui rend ses actions totalement imprévisibles.

Enfin, cette série est visuellement magistrale. Les étendues sauvages nous coupent le souffle (vraiment, on peut faire un screenshot pratiquement sur n’importe quelle scène pour avoir un wallpaper sympa) et les décors grandioses nous font voyager au cœur d’un far west des plus réalistes. Certains passages nous laissent rêveur, on pense par exemple à la grâce des chevaux, animaux magnifiques sublimés tout au long de la série, notamment lorsqu’ils sont lancés au galop à travers les plaines du Nouveau Mexique. Par ailleurs, il est important de préciser que la réalisation et le jeu des acteurs sont au RDV. On a tout ce qu’on attend d’une bonne série, et surtout, ce qu’on attend d’un bon western. La bataille finale est le point culminant des 7 épisodes, un dénouement superbe, violent et sanglant à souhait, digne des plus grands western spaghettis (ok, les détracteurs y auront vu quelques moments manquant de réalisme, mais pas nous, aveuglés par les déflagrations incessantes). Bref, on est fan et on espère que vous aimerez autant que nous !


Trailer de Godless


Note

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+Pin on Pinterest

Articles similaires

Laisser un commentaire

Haut de page