Vous êtes ici
Accueil > Cinéma & Séries > Bande Annonce de Blade Runner 2049

Bande Annonce de Blade Runner 2049

Blade Runner 2049 AfficheTrente ans après les événements du premier film, un nouveau “blade runner”, l’officier K de la police de Los Angeles (Ryan Gosling) découvre un secret longuement enfoui qui a le potentiel de plonger ce qu’il reste de la société dans le chaos. La découverte de K le mènera à partir à la recherche de Rick Deckard (Harrison Ford), un ancien “blade runner” de la police de Los Angeles disparu depuis 30 ans.

Bon, si le plot n’a rien de très original, on est tout de même en droit d’espérer un bon film. En effet, ce dernier a été réalisé par Denis Villeneuve, à qui on doit notamment l’excellent “Premier Contact” (2016). Le panel d’acteurs n’est pas en reste, avec notamment Gosling, Ford et Leto. Cependant, le risque est grand lorsque l’on déterre une licence de cette envergure de décevoir un grand nombre de fans avec une réalisation certes de bonne qualité et divertissante, mais loin du chef d’oeuvre original (vous avez dis Mad Max?)

Blade Runner 2049Et c’est malheureusement un peu l’impression que me donne cette bande annonce. L’univers à l’air intéressant et l’atmosphère bien construite, mais les codes du gros blockbuster américain classique semblent tous présents, au détriment d’une claque scénaristique ou d’une ambiance unique, souvent l’apanage des nouvelles licences. Tout le problème de ces “suites” 30 ans après (35 pour être précis!) est de se détacher du film original pour que la nouvelle production ait sa personnalité, tout en respectant les codes, l’univers et l’esprit de la première oeuvre. Le risque est donc de se retrouver avec un hybride, perdu entre le respect de la licence d’origine et une recherche de personnalité propre.  Au final, le film peinera à imposer son style pour marquer l’histoire, attribut des vrais chefs d’œuvres.

Vous l’aurez compris, je suis un grand fan de Blade Runner, et avec cette version 2049 je m’attends à un divertissement correct, qui respecte les standards du blockbuster américain, mais aucunement à un chef d’oeuvre qui marquera sa génération, comme cela fût le cas de son aîné. L’histoire me donnera-t-elle tort ? Je l’espère. Réponse le 04 octobre 2017 !

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+Pin on Pinterest

Articles similaires

Laisser un commentaire

Haut de page